0

Coupe du monde de football : Peut-on regarder un match au travail ?

By 5 juillet 2018Actualité

Rédigé par Sophie BAUER, Avocate en droit du travail à Grenoble

 

Nombreux sont ceux qui regrettent que les matchs de football se déroulent pendant leur temps de travail.

Pour rappel le salarié est tenu d’une obligation de bonne foi et de loyauté et doit se consacrer à l’exécution du travail pour lequel il est payé.

La nature de l’activité de l’employeur, son intérêt pour le football, le poste occupé par le salarié, le caractère isolé des faits ou non, les circonstances d’un visionnage… conditionnent chaque situation notamment en fonction de la vigilance et de la concentration permanentes qui peuvent être exigées. Un serveur de bar aura manifestement plus de droits en la matière (si tant est qu’il ait le temps de regarder l’écran) qu’un agent de sécurité (qui commet une faute pouvant même selon les circonstances justifier un licenciement pour faute grave, selon la Cour d’appel de Poitiers, Chambre Sociale, 15.03.2017 n°15/04997).

D’une façon générale, le bon sens s’impose. Un suivi en temps réel de tous les matchs de la coupe du monde serait abusif ainsi qu’une violation des consignes de l’employeur.

Plusieurs hypothèses existent :

  • Le supporter salarié peut toujours poser un jour de congé ou de récupération. Cela étant son employeur peut le lui refuser surtout en cette période estivale de congé où une partie du personnel est absente.

 

  • Les employeurs passionnés ou qui veillent tout simplement à instaurer un esprit d’équipe ou une bonne ambiance, peuvent installer une télévision ou un vidéoprojecteur permettant le visionnage du match par leurs salariés sur le lieu et pendant le temps de travail. Le salarié allergique au football ne peut être contraint de participer à cette activité sortant du cadre de son contrat de travail…

 

  • Le salarié peut demander à s’absenter de son lieu de travail, ce qui ne sera pas accepté de droit d’autant que la durée de l’absence est variable (3-0 pendant le temps réglementaire ? Prolongations ? Tirs au but ?).

 

  • Il serait préférable de demander à partir plus tôt de son lieu de travail (ou à arriver plus tard) et à récupérer ses heures ultérieurement ou de demander à un collègue peu intéressé par le ballon rond d’effectuer quelques heures supplémentaires à sa place. Là encore la réponse dépendra du bon vouloir de l’employeur et de l’organisation de l’entreprise.

 

  • La grande majorité des salariés a accès pendant son temps de travail à internet notamment via son téléphone portable. Si le visionnage d’un match serait abusif de la part du salarié, un simple suivi des scores ne devrait pas pouvoir être sanctionné.

 

Bon match (à suivre avec modération) !

 

 

Sophie BAUER

 

Cabinet d’Avocats Sophie BAUER

26, rue du Colonel Dumont, 38000 Grenoble

Tel. 04 76 00 96 28 / Fax 04 76 18 91 95

Email : s.bauer@avocat-bauer.fr

Site web : www.avocat-bauer.fr